Les hôteliers du mois

Antoine et Hélène Auxerré

Vannes (56)


Ce Morbihan continue de forger des caractères, au-delà de la ville de Vannes et de ses remparts et du rôle éminent d’Anne de Bretagne, devenue reine de France. Il permet à Hélène et Antoine Auxerré de perpétuer la valeur du travail apprise de leurs parents et d’avoir eu l’audace de reprendre la gestion, la tenue de l’Hôtel Anne de Bretagne en janvier 2021, c’est-à-dire en période de Covid-19.

Leur courage n’est pas de la témérité, mais est un projet mûri, composé du désir d’« accueillir avec toute l’attention que les personnes méritent » et l’analyse que ce métier « rassemble beaucoup de compétences et d’activités en une seule. » Quand on a exercé durant une dizaine d’années, pour Antoine, comme contrôleur de gestion dans des secteurs de pointe, on peut avoir l’assurance qu’un maximum de critères a été examiné. Cela est aussi vrai pour Hélène, la communicante, ancienne journaliste et diplômée en droit, qui a visité, avec son mari, pas moins d’une dizaine d’établissements hôteliers avant de choisir cet hôtel rénové en 2011-2012.

Écoutons-les : « L’Hôtel Anne de Bretagne réunissait beaucoup de critères. Un très bon emplacement, vingt chambres pour avoir le bonheur de travailler à deux dans la même entreprise, une petite ville dynamique, proche de l’océan. C’est aussi ce que nous cherchions pour la qualité de vie. Il s’agit d’un établissement deux étoiles, un hôtel simple, près de la gare et non loin du centre-ville. Pour les restaurants, nous avons testé quelques tables depuis notre arrivée. Nous les proposons en priorité à nos clients. Nous insistons sur la cuisine locale et faite maison. C’est ce que nous aimons et pouvons conseiller de mieux à nos clients. Pour favoriser leur croisière sur le golfe du Morbihan, un partenariat a été conclu avec une compagnie maritime ».

S’ils ont à cœur de perpétuer des valeurs, ils ont aussi le souci d’innover pour le confort de leurs hôtes et le plaisir d’être écoresponsable. Ainsi, à terme, leur « défi est de se rapprocher du zéro déchet », en particulier pour le petit-déjeuner. À l’Hôtel Anne de Bretagne, touristes, commerciaux, entament leur journée avec le délice des compotes, yaourts, confitures, gâteaux, pâte à tartiner « choco-noisette » confectionnés « Maison » ! L’orange du matin est pressée, le jus de pomme est local et sans pesticide. Jambon, fromages sont des produits locaux et artisanaux ! Leurs clients, en particulier du réseau Contact Hôtels, avec lesquels ils nouent des liens conviviaux, en sont à ce point ravis qu’ils achètent à la réception : chocolats, tartinades salées… et bières.

Bienveillance et professionnalisme, capacité d’organisation et rigueur, jusque dans la propreté des lieux, ils les partagent avec Zahra, leur collaboratrice qui assure le ménage, tâche exigeante et difficile. En voici un bel exemple dû à cette cliente qui a cru pertinent de retirer toutes les ampoules, les néons, a bouché par du papier les prises électriques sur tout l’étage. Le calme olympien d’Antoine et l’humour de tous ont permis un grand éclat de rire !

Si beaucoup de défis les attendent, leur bonheur d’accueillir l’autre et leur capacité de travail feront leur renommée pour satisfaire leurs clients ; vous, aujourd’hui, en direct.

Voir les hôteliers des mois précédents

Voir sa fiche

Haut
de page